Avertir le modérateur

05/08/2011

Mercredi... Lettre du matin

Le soleil est revenu ce matin. 

 

Je viens d'étendre le linge. La belle chemise rose et blanche avec mes initiales, celle que tu m'as offerte avec tant de gentillesse et de calineries est à sécher. Je revois encore tes yeux gourmands du plaisir d’offrir et je ressens encore ce pincement au cœur devant tant d’amour…



PBLV : Jaouad et Estelle se sont finalement retrouvés hier soir tu vois ? C’était si mignon, j’en avais les larmes aux yeux. Tu n’as pas pensé à nous ?…. Moi si … tellement …

J’ai encore rêvé de nous cette nuit, douce période où je te retrouvais à Bordeaux pour un weekend de plaisirs simples. Résultat ce matin je suis mal, très mal… Je repense à ce que tu m’as dit « tu sais que j’ai rencontré quelqu’un ? – tu l’aimes ? – oh nonAlors c’est pour quoi ? le sexe ? – je ne sais pas » .
 

Je revois la vidéo que j’ai retrouvé en début de semaine celle du « Christophe chéri d’amour coucou ! » dans laquelle tu es si éclatante et si évidemment amoureuse, et dans laquelle je suis si visiblement fou de toi …
 

Et pourtant j’ai retiré le fond d’écran de mon ordi de bureau, la photo où tu es en survet assise sur la barrière de la Guérite, si sexy, j’ai retiré le fond d’écran de mon ordi portable, celle de Lorient où j’ai l’impression que tu m’appartiens tant que je te ressens, j’ai retiré celle de mon téléphone avec ta petite frimousse engoncée dans ton bonnet à Arradon, mais je n’arrive pas à me détacher de toi.


J’imagine encore des lendemains amoureux, la paix enfin retrouvée et le calme de mon cœur, le plaisir de m’occuper de toi, de te cajoler, de te bichonner, de te faire rire et sourire, de partager avec toi des moments de vie simples et paisibles… J’imagine des centaines de situation sur Hendaye avec tous tes amis, les soirées et les fêtes que nous organisons ensemble, les projets  de délire sur la plage, les sorties… pour que tu te sentes bien et heureuse, que tu profites de cette ambiance que tu aimes à coté de la sérénité de notre couple, devenu modèle et référence pour tous les autres … J’imagine encore nos weekends à nous, tendrement mais si violemment amoureux, dessinés dans l’originalité et le partage…


Je pensais que le temps atténuerait ma douleur de ne pas être près de toi, mais il n’en est rien, au contraire. J’ai peur que le temps ne t’ancre davantage dans cette vie de substitution que tu t’es créée et ne t’écarte des effluves de ma passion si insensée… Privilège de la jeunesse ou camouflage ? J’imagine que peut-être tu ressens encore ce petit quelque chose à la lecture de notre vidéo ou de certaines de nos photos … Une folie sans doute, mais indispensable pour tenir encore un peu …


Mercredi commence.
Comme tous les jours je pense à toi, je vis de toi, je vis pour toi …
et je parles tout seul ...........................

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu